CULTURE : HONORER LE PASSÉ POUR CONQUÉRIR LE FUTUR

Tribune Libre parue dans Mérignac Magazine n°111 – Avril 2019

 

Le Pin Galant vient de fêter ses 30 ans. Avec la Médiathèque, il est l’un des deux équipements majeurs de Mérignac. Le rayonnement métropolitain de l’un, communal de l’autre, sont incontestables. Avec le Krakatoa et Mérignac Ciné, notre ville dispose d’outils de diffusion et de partage de culture de premier ordre.

À ce titre, nous saluons la mémoire de Michel Sainte-Marie, Maire de Mérignac pendant 40 ans, disparu récemment. Il a été le promoteur de ces lieux où la connaissance et les arts sont à la disposition plus grand nombre. Aussi, nous demandons à Alain Anziani d’associer le nom de Michel Sainte-Marie à la Médiathèque afin que la dénomination de ce lieu emblématique soit à jamais celle de son initiateur.

Les infrastructures doivent être mises en perspective avec l’ensemble des actions culturelles qu’une municipalité se doit d’offrir à la population. Les outils sont une chose, la politique et l’innovation en sont d’autres. Le fonctionnement des équipements doit s’accompagner d’une dynamique qui est aujourd’hui insuffisante. Sans doute lucide sur la carence de son action en la matière, le Maire actuel vient de lancer une enquête (1 an avant les élections !) sur les souhaits des Mérignacais en termes culturels.

Dans son programme, notre groupe avait proposé les 4 saisons de la culture. Afin de promouvoir des actions culturelles toute l’année, nous émettions l’idée de décliner, en divers lieux, tous les champs de la musique, du spectacle et de la lecture. Cette idée, audacieuse et ambitieuse, reste toujours pertinente.

 

Rémi COCUELLE et Thierry MILLET
au nom des élus du groupe « Ensemble, changeons Mérignac »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *