LA MAISON CARRÉE OU LE BATEAU IVRE

Tribune Libre parue dans Mérignac Magazine n°110 – mars 2019

Au dernier Conseil Municipal, nous apprenions avec stupéfaction que la rénovation de la Maison Carrée ne serait achevée qu’en 2021 ! Rappelons que le projet d’installation d’un Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique a été lancé en 2009. 12 ans pour la rénovation d’un bâtiment, certes compliquée, dont la construction, à la fin du 18ème siècle, aura nécessité 4 ans ! La nouvelle péripétie dans la gestion catastrophique des travaux de cet équipement est la résiliation du contrat de l’architecte. Ce dernier a en effet multiplié les insuffisances, les absences aux réunions de chantiers et de vérification des factures des entreprises.. Il était temps d’arrêter l’hémorragie et notre groupe a voté pour que cesse cette situation inadmissible. D’autant plus urgent que cet architecte a déjà reçu plus de 2 millions d’euros d’honoraires, soit 30 % de l’enveloppe totale de l’opération !

Cet épisode désolant de la gestion navrante de la rénovation de la Maison Carrée n’est que l’apothéose d’une succession d’erreurs et de l’incapacité à anticiper et maîtriser calendrier et coûts. Les Mérignacais se souviennent des vœux que le Maire leur a adressés début 2018 : « Cette année, la Maison Carrée s’ouvre aux arts ». Présomptueux. On préfèrerait que les 3 ans d’avance s’appliquent à la réalisation de ses engagements de campagne plutôt qu’à ses vœux.

À un an des élections, nos concitoyens peuvent déjà faire le triste constat qu’aucune des trois opérations promises les plus coûteuses (Stade nautique, 9ème Parc, Maison Carrée) ne sera achevée avant 2020.

 

Rémi COCUELLE et Marie Noëlle VAILLANT

au nom des élus du groupe « Ensemble, changeons Mérignac » 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *