À MÉRIGNAC, LES PROMESSES N’ENGAGENT QUE CEUX QUI Y CROIENT

Tribune Libre parue dans Mérignac Magazine n°105 – octobre 2018
« Créer un nouveau stade nautique olympique (…) Nous proposons que cet équipement s’inscrive dans les projets de la future métropole bordelaise et soit financé dans ce cadre » : voici l’un des principaux engagements du candidat Alain Anziani dans sa campagne municipale en 2014.
En octobre 2018, à moins de 18 mois de la fin du mandat du maire Alain Anziani, quelle est la situation ?
Une certitude : il n’y aura pas de nouveau stade nautique à Mérignac d’ici 2020.
Une probabilité : les travaux ne commenceront pas avant 2020.
D’ores et déjà, il s’agit là du plus grand échec de la municipalité actuelle.
Cet échec porte en lui ce que nos concitoyens ne peuvent accepter : tromperie, contrevérité, non-respect des engagements. En faisant cette promesse de campagne, le futur maire ne pouvait ignorer :
  • les délais considérables de programmation, d’études, d’appels d’offres, de travaux et d’essais avant mise en eau que suppose une telle opération
  • l’incertitude de son financement et l’enveloppe forcément limitée que Bordeaux Métropole y consacrerait
  • les dépassements de coûts et les actualisations de prix inhérents à tant de retard et d’impréparation
  • les conséquences négatives sur la piscine existante et au-delà sur d’autres équipements sportifs situés à proximité
Depuis l’annonce de cette promesse, presque cinq ans se sont écoulés et si le stade Jean-Badet a évolué, c’est dans le mauvais sens. Par la force des choses, compte tenu de son ancienneté, des réfections de plus en plus lourdes et nombreuses s’avèrent impératives. Dernier exemple en date : le 3 septembre, l’étanchéité des bassins devant être reprise, la piscine a fermé ses portes.
Les Mérignacaises et Mérignacais ne peuvent que subir la gestion désastreuse d’un engagement que l’actuel maire savait, à l’avance, ne pas pouvoir tenir.
Rémi COCUELLE et Christine PEYRÉ
au nom des élus du groupe « Ensemble, changeons Mérignac »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *