Charte de l’Urbanisme : une action tardive et électoraliste !

Intervention d’Hélène Delneste en Conseil Municipal du 29 juin 2018

Seul le prononcé fait foi

 

Monsieur le Maire, Monsieur l’adjoint, mes chers collègues

 

Ce dossier particulièrement sensible nous interpelle.

Cette charte comprend 10 points dont certains nous semblent intenables.

Respecter l’identité architecturale des quartiers ; l’établissement d’une charte architecturale était déjà dans notre programme de 2014.

Créer des logements de qualité en fonction des normes environnementales et de construction. Nous pouvons en douter. Regardez la dégradation rapide et manifeste de certaines façades, matériaux et enduits vieillis prématurément.

Favoriser la nature et la biodiversité en ville ; la biodiversité du parc même de la mairie n’a pas toujours été, semble t-il, respectée… D’autre part, nous avions proposé aux mérignacais des petits espaces verts de proximité, bien trop rares actuellement.

Prévoir des capacités de stationnement au-delà des seuils imposés par le PLU. Les trottoirs et les rues sont déjà envahis par un nombre incalculable de véhicules et cela amène à des confrontations de voisinage.

Produire des résidences de qualité, accessibles à tous les budgets en privilégiant les propriétaires occupants ; nous sommes bien d’accord mais les 3 mots que vous employez- qualité-tous les budgets- propriétaires sont-ils compatibles ?

Lutter contre la spéculation foncière mais est-ce véritablement réalisable ?

Vous nous abusez en laissant penser qu’il est possible d’agir sur le prix des terrains ! Impossible de contraindre quelque propriétaire que ce soit à ne pas choisir librement le prix de son terrain ! En dehors d’un outil spécifique de politique foncière.

Intégrer dans les principales opérations : des commerces, des services, des équipements, des énergies renouvelables ; nous le demandions il y a déjà 4 ans.

Organiser la concertation et tenir compte des observations des riverains ; mais cela aussi était dans notre projet. Les réunions de quartier démontrent bien actuellement le mécontentement grandissant de beaucoup de riverains qui n’en peuvent plus et vous le font savoir !

Enfin, discuter en amont avec la ville de l’opportunité et de la faisabilité de l’opération envisagée, que comprendre ?

Comment avoir l’assurance du respect de cette charte, notamment auprès des promoteurs immobiliers qui, nous le savons tous, sont avides en raison d’intérêts financiers ?

Pourquoi cette charte est-elle proposée maintenant ? A moins de 2 ans des futures élections municipales. Une grosse ficelle…dirais-je…

Cela fait 4 ans, Monsieur le Maire, que vous auriez pu anticiper ! Pour arrêter l’hémorragie de béton dès le début de votre mandat.

Vous étiez déjà aux commandes en tant qu’adjoint lors de la précédente mandature et vous pouviez vous opposer à cette frénésie de construction avant 2014 !

La charte est un document de recommandations et de bonnes intentions mais qui ne manifeste pas une volonté réelle d’inverser la tendance.

Une vraie politique volontariste aurait été d’imposer plus de contraintes lors de la modification du dernier PLU.

Monsieur le Maire, notre groupe « Ensemble, changeons Mérignac » s’abstient sur cette délibération.

Pourquoi notre groupe s’abstient-il ?

Nous considérons que le principe de cette charte est bon, à tel point que nous l’avions intégré dans notre programme et j’insiste sur le fait que nous avions préconisé une véritable charte architecturale, un point fort de notre programme.

Mais le contenu et le moment choisi pour présenter ce rapport ne trompent personne et surtout pas nous…

Nous ne pouvons donc cautionner cette action tardive et électoraliste…


Lire aussi :

Sur Ouest à propos de la charte de l’urbanisme

 

1 réaction sur “ Charte de l’Urbanisme : une action tardive et électoraliste ! ”

  1. Ping Sud Ouest à propos de la charte de l’urbanisme – Ensemble, Changeons Merignac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *